Immobilier : le NFP compte sur les jeunes sans argent pour relancer le secteur

By Laurent

Les jeunes sans argent au centre de la stratégie du Nouveau Front Populaire pour relancer le marché immobilier. Le Nouveau Front Populaire (NFP), après sa victoire aux élections législatives, s’engage dans une série de réformes pour dynamiser le secteur du logement. Mais peut-on vraiment compter sur les jeunes pour relancer un marché en crise?

Les propositions « ambitieuses » du NFP pour l’immobilier

L’une des premières mesures envisagées par le NFP est la construction de 200 000 logements sociaux par an pendant cinq ans. Cette initiative vise à répondre à une demande pressante, notamment dans les grandes villes où le déficit en logements sociaux se fait cruellement sentir. En 2022, seulement 71 100 logements sociaux ont été mis en location pour la première fois, un chiffre largement insuffisant selon les acteurs du secteur.

Pour financer ces constructions, le NFP propose de revenir sur les réductions de financement pour les organismes HLM et de maintenir la loi SRU, en alourdissant les sanctions pour les communes qui ne respectent pas les quotas de logements sociaux.

Guide gratuit : Bâtir sa fortune avec l’immobilier

PDF téléchargeable + 4 vidéos explicatives

Des aides pour les locataires et les Primo-Accédants

Le NFP envisage également une augmentation des APL de 10 %, une mesure destinée à alléger la charge financière des locataires. En parallèle, l’accès au prêt à taux zéro (PTZ) pourrait être élargi à tous les primo-accédants, sans conditions géographiques ni de type de logement. Cette proposition rendrait le premier achat immobilier plus accessible pour de nombreux jeunes.

À lire aussi  L’Assurance Maladie de Créteil se transforme en résidence coliving

Une réaction mitigée des acteurs de l’immobilier

Les professionnels du secteur, bien que ne prenant pas position politique, lancent un appel urgent à l’action. Pascal Boulanger, président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), insiste sur la nécessité de décisions rapides pour sortir de la crise du logement. Parmi les propositions de la FPI, on retrouve le fléchage de la TVA immobilière vers les communes constructrices et l’exonération partielle des droits de succession pour les logements neufs.

L’enjeu de la transition énergétique

Les acteurs des énergies renouvelables, tels que Jules Nyssen du Syndicat des énergies renouvelables (SER), voient d’un bon œil la victoire du NFP, favorable à la décarbonation du pays. Cependant, ils soulignent la nécessité d’une politique d’accompagnement pour la transition énergétique, afin que celle-ci ne pèse pas sur le pouvoir d’achat des citoyens.

Les jeunes, une solution viable pour relancer le marché ?

Le constat est clair : les jeunes n’ont souvent ni emploi stable, ni apport personnel, ni accès facile au crédit. Miser sur eux pour relancer le marché immobilier pourrait sembler audacieux, voire irréaliste. Les banques, en fin de compte, jouent un rôle crucial dans l’octroi des prêts, et le profil des jeunes emprunteurs reste souvent défavorable.

En conclusion, le NFP devra surmonter de nombreux obstacles pour réussir son pari sans endetter le pays. Les mesures envisagées sont ambitieuses et suscitent des réactions mitigées. Le défi est de taille, mais le potentiel de transformation est également immense.

À lire aussi  Investir dans le coliving : ce que le secteur doit faire pour attirer de nouveaux investisseurs

Partagez cet article pour ne pas laisser vos proches dans l’ignorance et n’hésitez pas à donner votre avis ou poser des questions en commentaire.

Recevez nos dernières infos !

Laisser un commentaire

×